Bientôt un pacte sera signé!

Cependant, une délégation japonaise conduite par Masahisa Sato, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères du gouvernement Nippon a effectué le mardi 22 janvier dernier une visite d’exploration au port fluvial de Kinshasa. Ceci, avant donc la signature d’un éventuel accord de financement pour la réhabilitation de cette plate-forme portuaire de la capitale congolaise. Cet accord de partenariat et de collaboration en perspective entre la Société Commerciale des Transports et des Ports-SCTP- et le gouvernement de l’Empire du japon concerne la réhabilitation des ports fluviaux de Kinshasa, de Kisangani et le port maritime de Matadi dans la province du Kongo central.

Signalons que la signature de ce pacte concerne également la dotation de ces ports en équipements portuaires et en matériels performants de travail. Notamment, des appareils de manutention (des grues et des portiques).
Pour ce faire, ledit accord s’inscrit dans le cadre du fonds de contrepartie du gouvernement japonais.

La délégation a, sans doute, apprécié l’importance et la nécessité de la modernisation de ces ports précités au vue du flux trafic des marchandises à transporter par la voie ferrée, a indiqué Masahisa Sato, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères du gouvernement japonais. Evidemment, celles-ci, a-t-il fait remarquer, sont transportées par la voie ferrée au port de Matadi et acheminées par la voie fluviale à Kisangani, en passant par Kinshasa.

L’équipe japonaise a laissé entendre qu’elle s’est imprégnée du rôle que joue l’axe fluvial Kinshasa-Kisangani dans l’économie congolaise.

Rappelons que la visite de la délégation japonaise est consécutive à celle qu’avait effectuée le Directeur Général de la SCTP, Daniel Mukoko Samba, au japon. Au cours de son séjour de travail dans l’Empire du soleil levant, Daniel Mukoko avait visité les sociétés japonaises du secteur des ports et des transports maritimes.

Par ailleurs, l’Empire du Japon compte, outre ce projet de réhabilitation des ports de Kinshasa et de Kisangani, conclure un autre accord avec la SCTP consistant à construire un nouveau port à Maluku, à plus de 80 km de la ville province de Kinshasa. A côté de ce projet, est encore envisagée, la construction d’une ligne de chemin des fers devant relier le port de Maluku au centre-ville de Kinshasa. Dans ce cadre, une autre mission d’inspection de la délégation japonaise est programmée dans les prochains jours, en vue de l’élaboration d’une étude de faisabilité de ce deuxième projet. En ce qui concerne le projet de la construction de la voie ferrée centre de Kinshasa-Maluku, les pourparlers sont très avancés avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), rappelle la source.

LSK/Portailéco

Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *