Utiliser les satellites des pays tiers pour obtenir l’information coûte cher aux nations qui en manquent. Pour l’Ethiopie, c’est autour de 11,6 millions de dollars que le pays dépense chaque année pour ce service. Une somme qui sera bientôt affectée à autre chose, vu que ce pays s’apprête à lancer son tout premier satellite.

C’est en collaboration avec la Chine, pays à partir duquel sera effectué la mise en espace, qu’Addis Abeba surnommé le toit de l’Afrique va lancer, au cours de ce mois de décembre son astronef dans l’espace.

« L’Ethiopie lancera en décembre son premier satellite depuis la Chine. Ce satellite devrait permettre de collecter des données très précises sur la situation environnementale, agricole et météorologique actuelle », a indiqué  Solomon Belay, Directeur Général de l’Institut éthiopien des Sciences et technologies spatiales (ESSTI).

La coopération entre les deux pays dans le domaine spatial est appréciée dans le pays. «  La coopération Ethiopie-Chine dans le domaine des sciences spatiales avait aidé ce pays d’Afrique de l’Est à devenir économiquement compétitif au niveau mondial », a déclaré Solomon Belay à l’agence de presse officielle du pays.

 

 

Eddy Kazadi

Merci de partager!!
Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *