Le prix d’un litre d’essence est passé de 2.800 Fc à 4.200 Fc depuis quelques jours sur le marché de Kananga, au Kasaï Central, à la suite de la rupture des stocks.

 

Cette pénurie est liée aux difficultés d’approvisionnement causées, entre autre, à la dégradation prononcée des voies d’accès et aux aléas attribués à la SNCC dans l’acheminement de ce produit pétrolier.

La hausse vertigineuse de l’essence a impacté négativement sur le tarif de transport en commun qui est passé du simple au double dans les différents trajets, une course de 500 Fc se négociant à près de 1.000 Fc ou plus.

Il en a été de même chez les meuniers où les frais de moutures d’une mesurette « meka » de maïs graines de près de 3 Kg est passé de 200 Fc à plus de 300 Fc.

 

@ACP

To approve a single suggestion, mouse over it and click « ✔ »
Click the bubble to approve all of its suggestions.
Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *