Le procès qui oppose les entreprises des télécommunications et les consommateurs a été renvoyé au 12 mars prochain faute d’éléments de preuve.

Pour le vice président, le dossier ne peut être traité. Les avocats de la partie demanderesse doivent faire une mise en état de toutes les pièces conformément à la loi.

Rappelons que cette affaire est à sa 2e audience. L’association des consommateurs accusent les entreprises des télécommunications d’avoir privé les consommateurs de leur droit légitime.

 

Floriette Nyogbia.

Merci de partager!!
Merci de partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *